Mathilde Monfreux – Effets de dansité – Intervention en espace public

Autour de Dansem · Spectacles Marseille

 

Samedi 3 décembre / 19.00          Friche la Belle de Mai

 
 

Artiste atypique, Mathilde Monfreux travaille la transformation et la déformation du corps, empreinte de son expérience performative du contact-improvisation et de sa relation aux arts plastiques. Avec cette proposition pour trois interprètes et le musicien David Merlo, elle offre ici une danse de corps-à-corps brute et énergétique qui se positionne quelque part entre les viscères et les étoiles, explorant lignes de forces, effets de densité, tensions, spirales, pression et condensation, encastrements, glissements… jusqu’au visage.


Mathilde Monfreux
(Marseille)
Effets de dansité / création 2016 - première / durée 25'
entrée libre

 
 
Spectacle présenté en partenariat avec la Friche la Belle de Mai.
 
 

• Conception Mathilde Monfreux
Interprétation Otto Akkanen /Mandoline Whittesley / Bruno Lafourcade, Mathilde Monfreux
Musique David Merlo
Photo © Nathalie Hofmann
• Effets de dansité est un «ackerism» : un extrait de traduction du livre Sang et Stupre au lycée de Kathy Acker.
Production Compagnie des Corps Parlants • Accueils studio Marseille objectif DansE // Le CN D Centre National de la Danse (Pantin) • Soutien Montévidéo, Créations Contemporaines – Atelier de fabrique artistique (Marseille) // La Ménagerie de Verre dans le cadre du StudioLab (Paris) // Dans les Parages – La Zouze, Compagnie Christophe Haleb (Marseille) • Remerciements Off-cells (Marseille) // Collectif Cancan (Marseille)
Artiste pluridisciplinaire, Mathilde Monfreux œuvre dans les champs de la danse contemporaine et de la performance en mettant en relation corps, contextes, objets (agrès et sculptures) et voix. Elle développe une démarche artistique faite de glissements, zoom ou extractions au sein de La Compagnie des Corps Parlants, qu’elle fonde à Marseille en 2009. Mathilde Monfreux singularise un travail chorégraphique de « corps-matières » et « corps à corps » organique et dynamique influencé par le contact-improvisation, le « post-contact improvisation », le body weather, et par la relation aux arts plastiques. Elle est collaboratrice, performeuse, co-auteur ou assistante chorégraphique auprès d’artistes plasticiens (Robin Decourcy, Rémi Uchéda, le collectif Ici-même [Grenoble], Elizabeth Saint-Jalmes) et de circassiens (interprète pour Laurent Chanel et Camille Boitel), et a aussi travaillé avec les chorégraphes Didier Silhol et Pé Vermeesh. Mathilde Monfreux est en ce moment performeuse dans une pièce sonore d’Anne Laure Pigache (Les Harmoniques du Néon), danseuse invitée par Karim Sebbar ou par la Cie LLE (Armelle Devigon) et accompagne l’écriture chorégraphique de la pièce de cirque Phasmes de la Cie Libertivore intégrée à la couveuse de la Scène nationale du Merlan à Marseille. Ses rencontres avec Camille Boitel et Elizabeth Saint Jalmes ont été déterminantes et lui ont permis d’engendrer un univers entre « archaïsme et contemporanéité ». Mathilde Monfreux crée de nombreux dispositifs publics autour de ses recherches et/ou de partage de ses outils, auprès de danseurs amateurs ou professionnels, circassiens, étudiants des Beaux Arts, en France et à l’étranger.
Mathilde Monfreux participe en 2014 au projet Danse Map porté par L’Officina en collaboration avec le Ramallah Contemporary Dance Festival.
Mathilde Monfreux a lu…
Kathy Acker – Sang et Stupre au lycée (2004) // Isabelle Stengers et Philippe Pignarre – La sorcellerie capitaliste (2005) // Silvia Federici – Caliban et la sorcière (2004) // Alice Godfroy – Prendre corps et langue – pour une dansité de l’écriture poétique (2013)

 

 

 

Fermer