Jasmin İhraç – Sahman-Grenze-Kuş

Marseille

 

Jeudi 14 et vendredi 15 décembre à 19.00 Dans les Parages / LA ZOUZE - Cie Christophe Haleb

Réservation au +33 (0)4 91 07 63 48

Sortie de résidence / performance-projection présentée en partenariat avec LA ZOUZE – Cie Christophe Haleb et avec le soutien du Goethe Institut.

Jasmin İhraç est en résidence du 7 au 15 décembre à Dans Les Parages, laboratoire de recherche et de création artistique dirigé par Christophe Haleb/LA ZOUZE. Elle y entame un travail autour de l’ancienne ville en ruines d’Ani, localisée à la frontière de la Turquie et de l’Arménie. Son solo traite de sujets tels que la frontière, la tradition, la trace, la transmission de la memoire et établit un rapprochement par la danse à son experience avec ce lieu. Combinant des supports filmiques des ruines d’Ani et une performance live, la danseuse et chorégraphe cherche à créer le dialogue entre plusieurs médias et plusieurs temporalités et lieux.

Jasmin İhraç - Sahman-Grenze-Kuş
(Allemagne)
durée 35'
Gratuit
Conception, chorégraphie et interprétation Jasmin İhraç
Caméra Leyla Cömert, Yusuf Emre Yalçin
Montage Noam Gorbat
Son Jan Brauer, Matija Vojvodic
Conseils artistiques Ayşe Orhon
Texte Taniel Varoujan
Inspiration Dancefilmproject ‘K’ar’ de Senem Gökçe Oğultekin
Photo © Jasmin İhraç

 

Jasmin İhraç vit et travaille à Berlin. Diplômée en sociologie, elle étudie la danse contemporaine et la chorégraphie à Hochschulübergreifendes Zentrum Tanz (HZT) à Berlin. Son solo Trois Voies est présenté à la Biennale Tanzausbildung à Essen et à Roter Salon / Volksbühne, Berlin. Avec la performance collective fanni fraktal, elle participe au programme Tanzrecherche NRW à Brotfabrik Bonn. Elle joue aussi dans Anarchiv # 3 Songs of Love and War de deufert + plischke, et depuis le projet Autour de la Table, elle est en dialogue étroit avec Çatı Dans Istanbul. En 2013, elle crée les pièces iz-le à Bethanien, Berlin et Mj’a sin-Verflechtungen, en collaboration avec l’artiste visuel Silvina Der-Meguerditchian. En 2014, elle crée un nouveau solo On Speeches au Palais de Tokyo, Paris dans le cadre de Flamme Éternelle, une exposition de l’artiste contemporain suisse Thomas Hirschhorn. En 2016, elle crée On Confluence à HAU3, Hebbel Theater, Berlin. Outre ses engagements chorégraphiques, elle travaille, de 2012 à 2014, comme assistante de recherche dans le projet financé par le DFG Media and constitutive systems: Archiving performance-based art. Elle se produit en Allemagne, en France et en Turquie et bénéficie d’un espace de résidences au Centre chorégraphique nationale de Montpellier et à LA ZOUZE – Cie Christophe Haleb à Marseille.

www.jasminihrac.net

Avec le soutien du Kunststiftung NRW

 

Fermer