Ex Nihilo – Passages

Marseille

 

Dimanche 29 octobre à 12.00 et 15.00 La Canebière (Proche du cinéma Les Variétés)
 
 
Proposition de la compagnie Ex Nihilo présentée en partenariat avec Dansem dans le cadre des Dimanche de la Canebière, projet porté par la Mairie des 1er et 7ème arrondissements de Marseille.

Témoins d’une activité qui n’est plus, les galeries et passages plus ou moins abandonnés, délaissés, dégagent une atmosphère nostalgique. Ils restent à l’abri des regards, à la marge, tels des lieux hantés et mystérieux. Le passage du Building de la Canebière est de ceux-là, et rares sont ceux qui prennent le temps de ce détour en descendant la Canebière. Mêlant danse et projection d’images vidéos, la compagnie Ex Nihilo vous entraîne dans un aller-retour entre Marseille et d’autres villes de la Méditerranée.

Ex Nihilo - Passages
(France)
durée 20'
Gratuit
 
 
• Conception Ex Nihilo
• Interprétation Jean-Antoine Bigot et Rolando Rocha
Photo © Ex Nihilo
Production Ex Nihilo
Avec le soutien de L’Officina atelier marseillais de production
Fondée en 1994, la compagnie Ex Nihilo fait le choix, depuis maintenant 20 ans, de travailler à l’extérieur : ce n’est pas un simple glissement du lieu de l’art – il ne s’agit pas de glisser/déposer à l’extérieur une forme créée à l’intérieur – mais de faire tout à la fois l’expérience d’une rencontre avec un espace, urbain ou naturel, et d’une relation à l’autre, passant, habitant ou spectateur. C’est alors d’un double déplacement dont il est question ici et tout d’abord, celui de la danse – c’est le mouvement comme « prise d’espace » au milieu du mouvement de la ville et dans l’immensité de l’espace, de la recherche à la représentation et au travers d’une présence soutenue, régulière. Et ensuite, nécessairement, un déplacement des séparations dans la répartition de l’espace et des places de chacun : un partage des territoires de l’art qui ouvre une adresse à un large public. Enfin, donner à voir la danse dans des lieux inhabituels, c’est aussi donner à voir ces lieux par la poésie même du geste, c’est donc également une expérience du regard.

Nous voyons notre usage nomade des lieux comme un emprunt éphémère et léger plutôt qu’une appropriation, un usage qui n’exclut jamais l’autre. Nous plaçons le danseur sur le même sol que « n’importe qui » : c’est un Monsieur tout le monde, mais dont la danse est le langage… Cette longue pratique a orienté l’écriture de notre danse et a défini une certaine façon d’être dans le lieu, une certaine « mise en corps », un choix d’interprétation. Nous pouvons dire aujourd’hui que nous avons une écriture spécifique, logique et très structurée, accueillant la surprise et réactive à l’imprévu.
Anne Le Batard et Jean-Antoine Bigot

www.exnihilodanse.com

Ex Nihilo a présenté une performance pour Dansem 1999, Salida pour Dansem 2001 et À l’abris du vent à La Compagnie, TVTV au Polygone Étoilé ainsi que Détail#1 : Apparemment, ce qui ne se voit pas pour Dansem 2010.
MASTERCLASS
Dans le cadre de Shapers, projet euroméditerranéen de transmission, Ex Nihilo propose une masterclass internationale avec Thierry Thieû Niang du 4 au 8 décembre.
Renseignements : exnihilodanse@free.fr – 04 91 42 02 87
Shapers est soutenu par Europe Creative

 

Fermer