Danya Hammoud – Il y a longtemps que je n’ai pas été aussi calme

Spectacles Marseille

 

Samedi 3 décembre / 18.00          Friche la Belle de Mai / Salle Seita          Réservez !

 
 

« L’être est souvent à la limite d’un état de folie, dans un va-et-vient permanent entre « se contenir » et « déborder ». Ma recherche aujourd’hui se concentre sur cet état de folie qui est en devenir, jamais tout à fait accompli, entier. Il y a un temps, cette matière dense dans laquelle deux corps coexistent. Ce sont deux entités qui ne forment qu’une seule réalité. Le corps et le corps de l’Autre face au monde. Une coexistence révélant le détail d’une violence froide qui évolue. »

 

Au fil de son travail, Danya Hammoud poursuit l’examen attentif de ce qui précède les sensations et mouvements. Après Mahalli, autour de la notion de territoire et d’appartenance, puis Mes mains sont plus âgées que moi, nourri des tensions et des intentions précédant l’acte de tuer, la jeune chorégraphe libanaise se penche, avec cette nouvelle création, sur les prémices de la folie. En duo avec la Catalane Carme Torrent, elle questionne la vulnérabilité de nos existences dans un monde qui devient fou. Tout au bord d’un innommable, les corps vacillent dans un geste canalisé, condensé, qui exhale le grain des présences et la stricte nécessité du geste.


Danya HAMMOUD
(Beyrouth)
Il y a longtemps que je n'ai pas été aussi calme / création 2016 / durée 45'

 
 
Spectacle présenté en partenariat avec la Friche la Belle de Mai, avec le soutien de l’Onda – Office national de diffusion artistique.
 
 

• Chorégraphie Danya Hammoud
Interprétation Carme Torrent, Danya Hammoud
Lumière Abigaïl Fowler
Remerciements Virginie Petit, Jean-Charles Latouche, Chirine Karamé, Cynthia Zaven, Marion Sage, Nathalie Garraud, Toni Cots, Esther Freixa, Khouloud Yassine, Arnaud De la Celle, Wafa Aoun, Rayya Morcos, Charly Totterwitz
Photos © Alois Aurelle
Coproduction Montpellier Danse – résidence de création à l’Agora, cité internationale de la danse avec le soutien de la Fondation BNP Paribas // CDC Uzès Danse // L’échangeur – CDC Hauts-de-France (Château-Thierry) // Tanzquartier-Vienne, en collaboration avec KulturKontakt // Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées (Ibos) // Le CN D, un centre d’art pour la danse (Pantin) // Moussem Nomadic Arts Centre, en collaboration avec Destelheide (Belgique) // CRA’P, pràctiques de creació i recerca artística (Espagne) • Soutien Ambassade de France au Liban // Institut français du Liban (Beyrouth) • Aide L’Officina, atelier marseillais de production
Diplômée en théâtre de l’Institut des Beaux Arts de Beyrouth, Danya Hammoud travaille au Liban en tant que comédienne et danseuse. En 2005-2006 elle suit la formation Essais du CNDC Angers sous la direction d’Emmanuelle Huynh. Elle obtient son Master de recherche en Danse de l’Université Paris 8 en 2010, et suit entre 2011 et 2014 un séminaire sur la composition chorégraphique dirigé par Jonathan Burrows à Sadler’s Wells, Londres. Ex-membre fondateur de l’association culturelle et de la compagnie de Théâtre Zoukak, basée à Beyrouth, elle y travaille entre 2007 et 2014 et participe à la co-création et l’interprétation de plusieurs pièces.
Son travail chorégraphique est diffusé en Europe et au Moyen-Orient dans le cadre de nombreux festivals. En 2007, elle crée le solo Meen el Battal (qui est le héros?), produit par YATF, puis co-signe avec Antonio Tagliarini F.A.Q. dans le cadre du projet Sites of Imagination. Entre 2010 et 2013, elle participe au projet Miniatures Officinae porté par L’Officina, où elle crée S’approcher. Danya Hammoud crée en 2011 le solo Mahalli coproduit par le CNDC Angers et Cocoondance (Allemagne) et présenté pour la première fois en France au festival Montpellier Danse. En 2014, elle crée à June events / Atelier de Paris le trio Mes mains sont plus âgées que moi, coproduit par l’association des Centres de Développement Chorégraphique et qui bénéficiera d’une large diffusion sur le territoire français notamment. En 2015 elle est invitée par le Ballet du Nord-Olivier Dubois/CCN de Roubaix-Nord Pas de Calais, dans le cadre du projet DanseWindows, et crée le solo Quatorze tours pour le danseur Remi Hollant. Elle crée en 2016 Il y a longtemps que je n’ai pas été aussi calme, au festival Montpellier Danse. Suite à une commande du théâtre Sophiensaele à Berlin, Danya Hammoud travaille actuellement sur un solo à partir de « la danse de la sorcière » de Mary Wigman.

Carme Torrent vient du domaine architectural et chorégraphique. Ses derniers projets tentent l’approfondissement de la pluralité de modes d’existence. En tant qu’interprète, elle a collaboré avec les chorégraphes Min Tanaka et Xavier Le Roy.

Danya Hammoud participe au projet Sites of imagination où elle présente F.A.Q. (Frequently Asked Questions) dans le cadre de Dansem 2007. En 2010, elle crée sa Miniature S’approcher… à Casablanca. Au Théâtre des Bernardines, elle présente dans le cadre de Question de Danse / Dansem 2011 une étape de travail de Mahalli, solo ensuite accueilli au Théâtre des Bernardines pour Dansem 2012. Danya Hammoud présente en 2014 le trio Mes mains sont plus âgées que moi à la Friche la Belle de Mai.

Carme Torrent crée en 2011 Construction amoureuse dans le cadre du projet Miniatures Officinae porté par L’Officina.

Danya Hammoud a lu…
Georg Büchner – Lenz (1836) // René Girard – La violence et le sacré (1972) // Eric Dufour – Qu’est ce que le mal monsieur Haneke ? (2014)

 

 

 

Fermer