Christine Fricker – Me, Myself and I

Spectacles Marseille

 

Samedi 3 décembre / 20.30          Friche la Belle de Mai / Grand Plateau          Réservez !

 

« Quand l’ego s’effondre, que le doute s’immisce, que devient ma relation aux autres ? Protection ou provocation ? Quelle solidarité ? »

 

Me, Myself and I est le troisième volet d’un triptyque posant l’individu comme sujet d’observation dans son rapport à l’autre et au monde qui l’entoure. Sur le plateau, trois danseurs partagent les événements fondateurs inscrits dans leurs corps, dans une démarche d’auto-investigation et de confrontation identitaire. Avec cette nouvelle création, Christine Fricker invite à donner libre cours à l’intuition, à laisser émerger l’intime. Une grande page blanche où chacun va pouvoir déposer ses obsessions, son imagerie personnelle et convoquer les fantômes de son passé. Une adresse au public, une invitation à se projeter, à comprendre ce qui se joue là sur un plateau.


Christine FRICKER
(Marseille) Compagnie Itinérrances
Me, Myself and I / création 2016 - Première / durée 60'

Spectacle présenté en partenariat avec la Friche la Belle de Mai.

Conception Christine Fricker
Danseurs Aude Cartoux, Yendi Nammour, Yoann Boyer
Conception lumière Vincent Guibal
Scénographie Marie Guillon Le Masne
Costumes Nicole Autard
Photographie Jean-Claude Sanchez
Vidéo Yann Marquis
Graphisme Adeline Debatisse
Administration/production Juliane Lhuillier, Jennifer Marcouillier
Photos © Jean-Claude Sanchez
Soutien La Gare Franche (Marseille) // L’Officina – atelier marseillais de production dans le cadre du Festival Dansem 2016 // Klap, Maison pour la danse à Marseille // Pôle 164 (Marseille) • Avec le concours de la Régie Culturelle Régionale Provence-Alpes-Côte d’Azur • La compagnie est conventionnée par la Ville de Marseille, aidée au fonctionnement par le Conseil Départemental des Bouches du Rhône. Elle est soutenue sur un poste ADAC par la région PACA, soutenue dans le cadre de la politique de la Ville et aidée aux projets par la Fondation Logirem et la Fondation de France.
Fondée en 1991 à Marseille par Christine Fricker, la compagnie Itinérrances affirme sa volonté de mettre l’humain au coeur de ses projets ; une nécessité de plus en plus grande d’être traversée par des expériences qui parlent de la place du singulier dans le collectif. Christine Fricker privilégie la rencontre avec les interprètes, en accordant une dimension fondamentale à leur personnalité, à la recherche d’une vérité de corps et de présence, sans fétichisation de la technique. Elle s’appuie sur le fait que chaque danseur a sa propre signature corporelle et demande à ses interprètes de conserver leur liberté d’inventer dans une écriture qui demande une physicalité et un engagement fort sur le plateau. Le choix des supports musicaux ainsi que la création d’univers sonores contribuent à la dramaturgie des pièces. Elle oscille, dans un balancement constant, entre théâtralité et abstraction, entre rigueur et désordre. L’objet est d’entrer dans la matière pour en rendre le vivant, le sensible, le poétique. La compagnie Itinérrances a ainsi créé et diffusé de nombreuses pièces tout public, jeune public et participatives, tant en France qu’à l’étranger dans des théâtres mais aussi dans des espaces plus atypiques (espaces publics, écoles, musées, galeries…) croisant la danse contemporaine avec d’autres disciplines artistiques. En janvier 2015, Christine Fricker s’associe avec la compagnie MEAARI pour fonder le Pôle 164, pôle de création et de développement des publics à l’art chorégraphique à Marseille.


Danseur contemporain, improvisateur et diplômé en Life/Art Process®, Yoann Boyer s’est formé auprès de Josette Baïz et le groupe Grenade avant de rejoindre le programme européen de formation D.A.N.C.E. Depuis, il travaille en tant qu’interprète auprès de nombreux chorégraphes comme William Forsythe, Pierre Droulers, Carolyn Carlson, Thierry De Mey, Joanne Leighton, Stefan Dreher, Christophe Haleb et Julyenn Hamilton avec qui il découvre les techniques d’improvisation. En 2012, il rencontre Anna Halprin à l’institut Tamalpa en Californie et s’ouvre alors à une toute nouvelle approche de la danse et de la performance : une approche du sensible et de l’intime.


Aude Cartoux se forme et tourne pendant dix-sept ans avec la chorégraphe Josette Baïz, puis se plonge dans l’improvisation avec Mark Tompkins, Daniel Lepkoff, Andrew Harwood, G.Soto Hoffman… Elle crée et collabore comme interprète, chorégraphe et assistante dans le milieu de la danse-théâtre et de la performance en France, en Belgique et aux États-Unis, avec entre autres Anna Halprin, Sebastien Chollet, Carmen Blanco Principal, le collectif Ornic’art… Transmettre le mouvement fait sans cesse écho à pratiquer son art ; elle est diplômée pour enseigner la danse (D.E français) et les arts expressifs (Life Art Process®, U.S.A).


Yendi Nammour est chorégraphe, danseuse et interprète. Elle étudie la danse contemporaine et la pédagogie au Conservatoire de Vienne. Après son diplôme, elle poursuit sa formation professionnelle au Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse et au Centre de Danse Contemporaine de Beyrouth (formation Takween-BCDC). Depuis, elle travaille avec de nombreux chorégraphes contemporains tels que Virginia Heinen, Anne Le Batard ou Christine Fricker.

Christine Fricker présente Singulier-Pluriel au Théâtre Gyptis pour Dansem 2004, puis participe en 2015 au projet Danse Map porté par L’Officina en collaboration avec le Ramallah Contemporary Dance Festival.

Yendi Nammour crée en 2013 Loups of various emotions dans le cadre du projet Miniatures Officinae porté par L’Officina, puis prend part en 2014 et 2016 au projet Danse Map porté par L’Officina en collaboration avec le Ramallah Contemporary Dance Festival.

Aude Cartoux et Yoann Boyer ont participé à Beau comme un jardin, projet lancé par L’Officina en 2014 et animé par l’équipe artistique de La Zouze / Christophe Haleb, qui proposait des ateliers de pratique artistique aux jeunes patients de l’Hôpital psychiatrique Le Relais à Marseille.

Christine Fricker a lu…
Vincent Descombes – Les embarras de l’identité (2013) // Anna Halprin – Mouvements de vie (2009) // Erik Kessels – Parfaites imperfections (2016) // Bill T. Jones – Je suis une histoire (2014) // Michel Surya et Philippe Verrièle – TRANSFIGURATION. Performance d’Olivier de Sagazan (2011) // Maguy Marin et Denis Mariotte – ça quand même (2004) // David le Breton – La sociologie du corps (2002) // Roger-Pol Droit – Qu’est ce qui nous unit ? (2015)

 

 

 

Fermer